Soutenez le PS

Adhérez au PS

Message de François Hollande aux français de l’étranger

Mesdames, Messieurs, chers compatriotes résidant à l’étranger, l’élection présidentielle qui arrive, le 22 avril pour le premier tour, nous concerne tous.

Vous êtes vous-mêmes loin de France et en même temps tout près de nous. Vous sentez bien le besoin de changement, celui qui s’exprime depuis déjà plusieurs mois, qui est à la fois une volonté de sanction par rapport à une politique qui a échoué et en même temps une espérance par rapport à un autre temps qu’il convient d’ouvrir. Vous avez, comme tous les Français, mais peut-être plus que d’autres car vivant à l’étranger vous avez vécu peut-être plus douloureusement un certain nombre d’actions qui ont pu être engagées ces dernières années au nom de notre pays, de l’image de la France. Vous avez supporté, peut-être plus que d’autres encore, la régression des moyens de l’Etat en matière d’éducation, de culture, de présence administrative. Le souhait que je veux formuler, à travers cette élection, c’est que l’ensemble de la communauté nationale se retrouve rassemblé sur ce qu’elle a de plus fort, de plus grand, c’est-à-dire la France elle-même, la fierté que nous devons avoir de conduire une politique extérieure qui puisse à la fois apaiser un certain nombre de conflits, chercher la paix partout où elle est menacée, et en même temps faire valoir la culture française, la francophonie, la langue de France parlée par beaucoup dans le monde.

Je veux donc que cette élection présidentielle puisse être l’occasion d’une mobilisation. Nous avons toutes les chances aujourd’hui, à travers cette campagne, de nous adresser à vous. Nous le ferons régulièrement à travers le site internet. Plusieurs sénateurs représentant les Français de l’étranger vous communiqueront nos différentes propositions. Moi je veux simplement résumer mes engagements vous concernant à trois grandes priorités :

La première c’est d’améliorer les conditions de l’enseignement. La gratuité qui a été accordée en lycées s’est retournée contre bon nombre d’établissements, et donc contre bon nombre de familles. Nous ferons en sorte qu’il puisse y avoir une démocratisation plus grande et un accès plus important à l’école.

Notre deuxième priorité c’est la culture. J’ai été comme vous choqué de voir un certain nombre d’établissements fermés, voire même certains entravés dans leur fonctionnement et dans leur rayonnement. Nous y mettrons là encore bon ordre et nous aurons une politique de la culture qui aura toute sa place à l’étranger, partout dans le monde.

Et puis le troisième engagement c’est une présence administrative, à travers nos représentations consulaires, à travers les moyens qui seront fournis. Je sais aussi que vous êtes choqués par la politique de visas qui contraint bon nombre de vos proches à ne pas pouvoir venir sur le territoire national. Je pense à ces étudiants étrangers qui ont été finalement découragés, je pense à ces artistes qui veulent venir en France. Nous avons là aussi besoin d’une grande clarification, ce qui n’empêchera pas la fermeté nécessaire et les contrôles sur un certain  nombre de mouvements.

Je veux aussi vous dire que cette campagne doit être une campagne qui se situe au niveau qui est attendu. Nous sommes tous frappés par le drame qui s’est produit à Toulouse, à Montauban, et la solidarité nationale qui s’est exprimée est un bon signe de ce que doit être notre cohésion. Nous devons nous situer à la hauteur de cet enjeux, rassembler les Français autour d’une grande cause. Pour ce qui me concerne, cette cause c’est le redressement de la France, c’est la justice sur laquelle il ne peut pas y avoir d’effort qui ne puisse être consenti, et enfin c’est la jeunesse, la jeunesse qui attend de retrouver sa place.

C’est de tout cela que je veux parler à tous les Français de France et du monde. Je voulais par ces quelques mots vous manifester l’engagement qui est le mien pour être à vos côtés, non seulement pour cette campagne mais pour les cinq ans à venir si vous en décidez. Merci de la confiance que vous m’apportez.

Message aux Français de l'étranger par francoishollande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.